7:55 - vendredi septembre 22, 2017

malgré le doublé de Mahrez l’Algérie hypothèque déjà ses chances

Très attendus pour leurs débuts dans cette Coupe d’Afrique des nations, les Fennecs de l’Algérie ont déçu face au Zimbabwe (2-2). Riyad Mahrez a offert un point à son équipe grâce à un doublé, et Raïs M’Bolhi y est aussi pour beaucoup.

Algérie    Algérie 2-2   Zimbabwe Zimbabwe

Tout le monde avait les yeux rivés sur lui. Pour l’entrée en lice de l’Algérie dans cette Coupe d’Afrique des nations face au Zimbabwe, Riyad Mahrez, tout juste élu meilleur joueur africain de l’année 2016, ne devait pas se rater. Et le milieu offensif de Leicester City n’a pas déçu et a sauvé son équipe face à des Zimbabwéens séduisants (2-2). Tout avait bien commencé pour la star algérienne, auteur d’un superbe but sur une frappe enroulée (0-1, 12e). Mais le champion d’Angleterre n’est pas le seul Fennec sur la pelouse, et les occasions manquent.

Les Zimbabwéens, qui avaient déjà averti leurs adversaires avant l’ouverture du score sur un poteau de Billiat, renversent complètement la rencontre en offrant un meilleur football. Car si Riyad Mahrez n’a rien à se mettre sous la dent aux avant-postes, le jeu zimbabwéen y est pour quelque chose. En seulement douze minutes, les hommes de Callisto Pasuwa marquent par deux fois grâce à Mahachi (1-1, 17e) et Mushekwi sur penalty (1-2, 29e). Mais tout le monde le sait, le talent de Riyad Mahrez peut rapidement faire la différence. Et les Warriors du Zimbabwe peuvent en témoigner.

Voir l'image sur Twitter

Après plusieurs tentatives sans conviction, l’Algérie s’en remet une nouvelle fois à sa star. Le joueur de 25 ans prend encore les choses en main et égalise d’une frappe flottante (2-2, 82e), dont la trajectoire est mal appréciée par Mkuruva, plutôt inquiétant dans cette rencontre. Justement, de l’autre côté du terrain, Raïs M’Bolhi a brillé. Le gardien algérien a sauvé son équipe sur des occasions de Billiat (10e, 23e, 53e) et Malajila (81e). Mais l’Algérie ne peut pas se reposer sur deux joueurs. Mahrez est bel et bien le meilleur joueur africain, et M’Bolhi l’un des meilleurs gardiens. Néanmoins, les hommes de Georges Leekens devront montrer autre chose jeudi contre la Tunisie (17 heures). L’avenir des Fennecs dans la compétition sera déjà en jeu.

Filed in: A la une, Actualités, Sports

No comments yet.

Leave a Reply